Quelques astuces pour soulager la douleur du sevrage de l’allaitement

Vous avez envie de sevrer votre bébé, mais vous craignez la douleur que vous allez ressentir au niveau de vos seins ! Eh bien, plus de panique, car il existe plusieurs manières de faire face à ce phénomène d’engorgement douloureux. Découvrez dans cet article trois astuces pour soulager la douleur du sevrage de l’allaitement.  

Diminuer progressivement le nombre de tétées

La sécrétion du lait dans les seins se fait au fur et à mesure que vous allaitez votre bébé. Autrement dit, vos seins sont toujours gorgés de lait pour vous permettre de nourrir régulièrement votre enfant. Cependant, lorsque vient le moment du sevrage de l’allaitement, vous devez éviter de produire du lait. Cela vous permettra de prévenir l’engorgement qui est responsable des douleurs mammaires. Pour ce faire, il est conseillé de diminuer progressivement le nombre de tétées par jour chez l’enfant. Vous pouvez choisir de commencer par allaiter le bébé uniquement dans la journée puis une fois les trois jours. Tout dépendra de votre organisme et des changements que connaîtra votre corps. Pour en savoir plus sur le sujet, visitez le site web d’un spécialiste du domaine.

Opter pour la technique de drainage

La technique de drainage est aussi une meilleure astuce pour soulager efficacement la douleur du sevrage de l’allaitement. En effet, cette technique consiste à supprimer le lait des seins de façon manuelle ou à le tirer à l’aide d’un tire-lait. Ainsi, vos seins ne seront plus gorgés de lait et par conséquent la douleur disparaîtra. Cependant, vous devez éviter d’effectuer le drainage tous les jours et même pendant longtemps. Cela vous permettra de ne pas stimuler la lactation. De plus, le drainage peut se faire en massant votre poitrine afin de détendre la partie douloureuse. 

Par ailleurs, l’application du froid ou de la feuille de choux sur la poitrine peut également vous aider à soulager la douleur de l’engorgement. Toutefois, si vous n’êtes pas satisfait de l’usage de ces astuces, vous pouvez prendre des antidouleurs ou consulter directement votre médecin.